Faute d’amour

Andrey Zvyanginstev

Sorti le 27 septembre 2017

Casting: Marianna Spyvak, Alekxey Rozin

 

Liste technique et artistique

 

Coproducteurs

 

Distributeurs

  • Bénélux : en cours
  • France : en cours

 

Ventes internationales

Synopsis

La famille Sleptsov – père, mère et fils – s’est effondrée. Nous
sommes les témoins de cette agonie. La maison familiale a été
mise en vente et ce sera la dernière fois que les membres de
cette famille vont interagir. La nuit tombée, Alyosha (12)
surprend une conversation tendue entre ses parents et apprend
que bientôt il sera envoyé dans un pensionnat. C’est ce que ses
parents ont décidé – sa mère Zhenya (32) et son père Boris (45)
sont tous les deux absorbés dans leurs propres vies et rêvent de
nouveaux départs, ce qui semble potentiellement se concrétiser :
Boris a une copine enceinte, qui a un désir ardent de le voir
finaliser son divorce et accueillir leur nouvelle progéniture ;
pendant que Zhenya fréquente un homme aisé qui possède un
appartement en centre-ville, et qui semble prêt à l’épouser...
Aucun d’entre eux n’a l’air d’avoir de l’intérêt pour leur fils.
Quant aux proches parents qui pourraient s’occuper du garçon, il
n’y a que la mère de Zhenya – une vieille femme sénile,
pataugeant dans sa propre paranoïa, suspectant tout le monde de
vouloir la priver de son logement, qui lui a été dévolu à juste
titre.
Au matin, Alyosha se prépare pour l’école, et ses parents vont
au travail (Boris galère en tant que salarié de bureau, et
Zhenya gère un salon de beauté). En fin de journée, Boris rend
visite à sa copine enceinte et dort chez elle, pendant que
Zhenya retrouve son amant. Elle rentre chez elle au petit matin,
encore enivrée par le vin et le sexe, et s’endort sans même
vérifier que son fils va bien.
Le lendemain, cela est évident qu’Alyosha a disparu, il n’est
pas allé à l’école depuis deux jours.
Une recherche se met en place, avec l’aide d’une équipe de
recherche d’enfants disparus et de volontaires plein
d’abnégation, déterminés et qualifiés et de qui on peut dire
sans exagérer qu’ils répondent à l’appel héroïquement , et
qu’ils trouvent les personnes recherchées dans 75% des cas.
La police russe et les autres services gouvernementaux, dont la
responsabilité est de s’occuper de ce genre de recherches,
manque de savoir-faire et de la volonté de bien faire. En
Russie, les personnes ont longtemps été perçus comme sans
valeur, et la bureaucratie – une tradition de longue date veut
que les affaires soient constamment emmêlées – est considérée
bien plus importante que les procédures concrètes, la
technologie, et les issues positives.

Prix du Jury au Festival de Cannes 2017

Catalogue des films

Comments are closed.

  • Newsletter